1

Comment la success story de Angry birds peut vous aider dans vos projets

Nous allons parler aujourd’hui de la success story de Angry bird. Auparavant, je vous invite à bien regarder l’illustration faite par Anna Vital et qui reprend le parcours de l’équipe à l’origine de ce jeu.

Success story de Angry Birds, quelques chiffres clés…

Je vais faire un pari. Je parti que vous connaissez Angry birds et que vous y avez joué au moins une fois.

Si je semble être aussi sure de moi c’est pour raison.

Ce jeu a été téléchargé 2.6 milliards de fois sur 1.7 milliards de Smartphone !

Vous vous rendez compte de ce que ce cela signifie ?

Angry Birds a généré un chiffre d’affaire de 75.6 m d’euros en 2011, 153 en 2012 et 156 en 2013 !

Ca donne le vertige tout cela.

Information importante : 47% des revenus de l’entreprise proviennent de leurs produits dérivés (jouets, livres …).

Angry bird, un succès pas évident à construire

L’histoire commence dans une ville banlieue d’Helsinki, en Finlande. C’est là que Rovio voit le jour en 2003. Cette entreprise est alors fondée par trois étudiants de l’université de technologie d’Helsinki, après avoir remporté une compétition de création de jeux pour mobile.

Entre 2003 et 2009, Rovio va connaître des années difficiles. Le studio sort pas moins de 51 jeux (!), mais le marché des jeux sur portable n’est pas encore démocratisé et accessible. Ce n’est qu’en juillet 2008 qu’Apple ouvre son App Store, avec le succès qu’on lui connait. Nous allons le voir, le App Store aura un impact déterminent sur le développement d’Angry Bird.

Vous avez aimé ce que vous avez lu ?

Ne ratez pas les prochains articles !

En 2009, l’existence même de Rovio est menacée : la société est au bord de la banqueroute, ne parvenant pas à rentabiliser ses investissements. C’est simple, il faut trouver un nouveau concept de jeu, ou bien la boîte ferme.

C’est alors qu’un designer du studio montre des dessins qu’il a effectué, montrant un oiseau colérique sans ailes ni pattes. L’idée plait. Il fallait la transformer en jeu. La source d’inspiration allait être un autre jeu en ligne « Crush the Castle ». Un jeu ou il faut détruire des châteaux.

L’entreprise décide de mettre 100.000 euros pour développer le jeu.

La suite de l’histoire vous la connaissez 🙂

Quoi garder de cet article ?

Il a fallu 51 tentatives à l’entreprise Rovio Entertainment pour arriver à l’idée qui allait faire décoller à des niveaux stratosphériques l’entreprise.

Cela n’a pas été simple. L’entreprise a failli déclarer faillite.

Cette histoire extrêmement est je trouve, inspirante, motivante et réconfortante d’une certaine manière.

Je ne sais pas ou vous en êtes de votre projet. Une chose est sure, la vie des entrepreneurs et web entrepreneurs est faite de multiples difficultés et rebondissements.

Je me suis cassé la figure quelque fois avec des blogs sur lequel j’avais investi beaucoup de temps et d’argent sans gagner le moindre sous. C’est grâce à cela néanmoins que je sais ce qu’il faut faire maintenant pour pouvoir lancer des sites rentables.

Le meilleur des apprentissages est dans la défaite. Il faut toujours avoir la force de se relever encore et encore.

Pour résumer : accrochez vous, et le succès sera au rendez vous !

On se quitte sur une citation de l’ami Confucius :

« La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. » 

nassim
 

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Michel - avril 10, 2017

J’adore

Reply

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :